Nate Smith – Kinfolk 2: See the Birds (meilleurs albums 2021 de sortiesjazznights.com)

Kinfolk 2: See the Birds

Surfant sur le succès critique du fabuleux album Kinfolk: Postcards from Everywhere paru en 2017, Nate Smith lançait en septembre dernier une suite tout aussi savoureuse qui poursuit la consécration d’un batteur-compositeur parmi les plus talentueux du moment. Second volet d’une trilogie introspective à travers laquelle Nate Smith raconte son évolution musicale, Kinfolk 2: See the Birds nous plonge au coeur d’une fascinante anthologie musicale où jazz, funk, soul et hip-hop se mêlent en toute transparence. Un véritable tour de force qui marque un nouveau tournant pour le musicien et, osons le dire, un électrochoc plus que bienvenu pour le jazz.



Nate Smith suscite l’adhésion générale


Longtemps cantonné au rôle de sideman pour de grosses pointures telles que Dave Holland, Pat Metheny et Chris Potter, mais aussi aux côtés de figures actuelles comme José James, Takuya Kuroda et Cory Wong, Nate Smith figure parmi ses rares artistes qui suscitent instantanément l’adhésion générale, et Kinfolk 2: See the Birds en est le parfait exemple. La table est mise avec Altitude, une enivrante démonstration de subdivisions rythmiques aux accents de jazz-fusion portée par la voix mélodieuse de Michael Mayo et le vibraphone de Joel Ross.



Square Wheel, Don’t Let Me Get Away, Collision et Rambo: The Vigilante


On retrouve également le chanteur sur l’explosive Square Wheel, un monument de funk-rock et de r’n’b qui met en vedette le rappeur Kokayi et le saxophiste Jaleel Shaw, ce dernier livrant ici une des meilleures performances improvisées de l’album. L’album enchaîne par la suite les ambiances et les genres, les mélodies langoureuses de Don’t Let Me Get Away et Collision laissant la place aux riffs lourds et syncopés de Rambo: The Vigilante, un autre moment fort de l’album qui voit cette fois Nate Smith explorer l’univers de la sidérurgie lourde.



Kinfolk 2: See the Birds éblouit par la finesse et l’aplomb de son éxécution


L’album se conclue en territoire résolument r’n’b avec Fly (for Mike) et See the Birds, cette dernière offrant une autre brillante
performance de Joel Ross et Michael Mayo. Sans contredit une des meilleures parutions jazz de 2021, Kinfolk 2: See the Birds éblouit par la finesse et l’aplomb de son exécution, l’originalité de son contenu et, faut-il le mentionner, la qualité de sa production
audio, Nate Smith étant aussi génial à la batterie que derrière une console de mixage.



Nate Smith + Kinfolk : Altitude : Nate Smith, batterie / Jon Cowherd, piano / Jaleel Shawn, saxophone / Brad Allen Williams, guitare / Fima Ephron, basse / Michael Mayo, voix / Joel Ross, vibraphone

1. Altitude avec Joel Ross et Michael Mayo
2. Square Wheel avec Kokayi et Michael Mayo
3. Band Room Freestyle avec Kokayi
4. Street Lamp
5. Don’t Let Me Get Away avec Stokley
6. Collision avec Regina Carter
7. Meditation: Prelude
8. Rambo: The Vigilante avec Vernon Reid
9. I Burn For You avec Amma Whatt
10. See The Birds avec Joel Ross et Michael Mayo
11. Fly (For Mike) avec Brittany Howard

Cet album est disponible sur Edition Records en versions vinyle (quantité limitées), CD, WAV et MP3 et en ligne

http://www.natesmithmusic.com/

https://www.facebook.com/natesmithdrums


Discographie


Workday, Waterbaby Music, vol. 1 (Waterbaby Music, 2008)
Kinfolk : Postcards from Everywhere (Ropeadope, 2017)
Pocket Change (Waterbaby Music, 2018)
Light & Shadow (EP)


Arnaud G. VeydarierArnaud G. Veydarier : arnaudgveydarier@gmail.com /  Facebook / twitter

Arnaud G. Veydarier est guitariste, a étudié la musicologie à l’Université de Montréal et nourrit un intérêt prononcé pour le jazz, la musique contemporaine et les liens entre musique et développement urbain. Il est également impliqué à la Coopérative des professeurs de musique. Pour voir tout ses bons plans et chroniques d’albums, c’est ici


Altitude de Nate Smith + Kinfolk avec Michael Mayo et Joel Ross : sublime


 

 

Laisser un commentaire

X