Manoel Vieira – Rhizome -notre album # 1 de l’année 2020

l'album Rhizome de Manoel Vieira

Insufflons un peu de bonheur du Brésil et de chaleur avec Rhizome, parce que nous en avons bien besoin avec le froid qui revient! Originaire du Brésil, montréalais d’adoption en passant par la jolie ville de Québec, le pianiste Manoel Vieira a un très long parcours. Titulaire d’un doctorat, sous la supervision du pianiste Rafael Zaldivar, nous constatons à la lecture de son curriculum vitae qu’il a joué avec trois orchestres symphoniques au Brésil, en plus d’un hommage à Astor Piazzolla, sans oublier plusieurs projets avec son trio.

Manoel Vieira, fougue et inventivité


N’ayant pas eu l’occasion de l’entendre au Festival de jazz de Québec ou celui de Montréal, c’est donc avec un immense plaisir que je découvre ce musicien qui me rappelle beaucoup la fougue ainsi que l’inventivité du légendaire Ahmad Jamal. Pas tout à fait sous le signe du Brésil, cette nouveauté plus que consistante réunit une phalange de «  corsaires » montréalais, dont nos amis : les saxophonistes Jean-Pierre Zanella et André Larue. À tous les oiseaux de malheur qui pensent souvent que le swing est chose du passé, détrompez-vous.


Dans cette vidéo Manoel nous parle de Rhizome et nous interprète My Little Victor


My Little Victor, une force tranquille


Dès la première plage qui est certainement dédiée à son fils Victor : My Little Victor, l’ami Manoel fait preuve d’inventivité, de rigueur jamais scolaire dans son interprétation, dont le maître mot serait certainement la surprise. Jouant sur les couleurs, et la mélodie, il se fait généreux, imaginatif avec juste de ce qu’il faut, d’une force tranquille qui immédiatement, vient chercher notre appui.



Béatriz, ‘Round Midnight, Airegin, Choron No. 1 et Skippy


Nous craquerons aussi pour la sublime composition Béatriz ainsi que pour la très belle relecture de ‘Round Midnight, passage obligé de tout pianiste qui porte Monk dans son cœur, comme fait foi l’interprète. Si, Airegin, composition du maitre Sonny Rollins nous a laissé un peu sur notre faim, Choro No. 1 ainsi que Skippy – est-ce un hommage au marsupial ? – emporte une fois de plus notre vote. Il ne faut quand même pas tout dire ni écrire pour que vous puissiez découvrir le travail de ce pianiste et de ses amis musiciens d’ici et d’ailleurs.

Manoel Vieira : piano, claviers / Jairzinho Teizeira : sax alto, flûte / Jean-Pierre Zanella : sax soprano et alto, flûte /André Larue : sax ténor / Juan Cruz : contrebasse et basse / Aquiles Melo : percussions / Dayron Luis : percussions / Carlos Bala : batterie

 

 







My Little Victor / Airegin / Beatriz / Baião de Bois / Skippy / Segment / Choro No. 1 / Anacardium / The Monk and the Toucan / ‘Round Midnight

youtube.com/manviero

facebook.com/ManoelPiano

facebook.com/effendirecords


Christophe Rodriguez

Sous la fine plume de notre plus fidèle chroniqueur, découvrez les meilleurs albums et livres jazz du Québec et de la planète. Christophe écrit également une chronique jazz a Ted Audio, une chronique classique a ludwig.com et est l’auteur du livre Les grands noms du jazz. Pour lire les autres chroniques de Christophe, c’est ici


Date de publication originale : 19 novembre 2020


 

 

Laisser un commentaire

X