Klaus Koenig Jazz Live Trio – Music for the Gentle Man

Au hasard des nouveautés, il est possible de faire de très jolies découvertes comme le pianiste allemand et son projet Klaus Kœnig Jazz Live Trio – Music for the Gentle Man.

Klaus Kœnig – une route qui croise le gotha du jazz


S’il était inconnu dans mon humble dictionnaire (honte à moi), sa feuille de route outre-Atlantique est particulièrement  impressionnante. Depuis sa sortie du conservatoire en 1962, sa route a croisé celle du gotha du jazz. De son trio qui comporte plus de 100 enregistrements et qui fit l’objet d’un documentaire en passant par les trompettistes Clark Terry/Franco Ambrosetti, les saxophonistes Phil Woods/Cliff Jordan/Johnny Griffin, les collaborations s’inscrivent au tableau d’honneur. Si, en 1988, Klaus  Koening du arrêter ses activités pour cause d’arthrite, il trouva le moyen de combattre ce mal insidieux et reforma son trio en 2012/2013.



Music for the Gentle Man par le Montreux Jazz Label


En 2019, sous la bonne toile du Festival de jazz de Montreux (Montreux Jazz Label), il entra donc en studio avec cette ode à l’homme bon ou gentil (Gentle Man), et croyez-en votre chroniqueur, ce fut du costaud. Loin de se remémorer le temps passé, les neufs plages personnelles ci-présentes sont dynamiques sans être révolutionnaires, dans la lignée de Bud Powell/Charlie Parker à qui il rend un très bel hommage dans Line for Bird. Entoure de jeunes musiciens dont le batteur Andi Wettstein qui rappelle étrangement la frappe athlétique de Bill Stewart, le tout s’écoute patiemment avec ce je ne sais quoi de bonheur. Aussi énergique (Triology / Never For Ever) que poétique (Echo’s Lament / Laila’s Lullaby), Music for the Gentle Man résume assez bien les subtilités d’un jazz résolument moderne ainsi que libre, qui exalte aussi la complicité et bien entendu, l’art du trio.



Klaus Koenig : piano / Patrick Simmer : contrebasse / Andi Wettstein : batterie

Line for Bird / Lied Ohne Worte No. 1 / The No Name Song / Triology / Never For Ever / Music for the Gentle Man / Echo’s Lament /
Lailas’s Lullaby / The Capitain of the Miaoulis

Pour la liste d’écoute sur YouTube, c’est ici


Christophe Rodriguez

Sous la fine plume de notre plus fidèle chroniqueur, découvrez les meilleurs albums et livres jazz du Québec et de la planète. Christophe écrit également une chronique jazz a Ted Audio, une chronique classique a ludwig.com et est l’auteur du livre Les grands noms du jazz.

 

Laisser un commentaire

X