John Coltrane – 17 novembre 1962 (Live in Paris)

Notre chroniqueur Christophe Rodriguez commente l’album 17 novembre 1962 (Live in Paris) du grand saxophoniste John Coltrane paru il y a 58 ans.

John Coltrane, le 17 novembre (Live in Paris) @ l’Olympia


Pendant l’automne 1962, le saxophoniste dont tout le monde parle, John Coltrane, entamait sa troisième tournée européenne. Contrairement aux idées reçues, son style décapant, ses longues nappes stratosphériques ne firent pas que des heureux. Comme le signale très bien Jean Buzelin dans les notes du livret : « Nombre de spectateurs l’avaient très mal reçu en mars 1960, et parfois même injurié d’une façon odieuse lorsqu’il apparaissait comme une attraction  dans le quintette de Miles Davis ».

Une formation de rêve avec McCoy Tyner, Jimmy Garrison et Elvin Jones


Deux ans plus tard, le vent a vraisemblablement tourné, puisque les ovations sont au rendez-vous. Nous qui soufflons du manque de concerts et parfois d’idées neuves, voic ce concert devant public du 17 novembre 1962 à l’Olympia. Avec une formation de rêve, soit le légendaire quartette incluant McCoy Tyner au piano, Jimmy Garrison à la basse et Elvin Jones à la batterie, ça devrait vous redonner des ailes, puis faire passer la grisaille de l’automne 2020. Et Coltrane, bien tout son univers n’a pas vieilli d’un iota.



Mr. P.C., Impressions et My Favorite Things – perfection technique


De la perfection technique, à ses fameuses nappes sonores, sans oublier le « drumming » incandescent du batteur Elvin Jones qui propulse la machine, c’est comme si nous y étions 58 ans après. Du lourd, dites-vous, oh que oui. ! 15 minutes pour Mr. P.C., puis il va aligner 22 minutes dans Impressions sans oublier, un presque 24 minutes pour My Favorite Things. Constamment inspirés, jamais à côté de la plaque, ces corsaires qui naviguaient dans un autre monde, à notre connaissance jamais atteinte, ont gravé les plus belles heures du jazz, que vous aimiez le free jazz ou non!


John Coltrane : saxophone tenor et soprano / / McCoy Tyner : piano / Jimmy Garrison : contrebasse / Elvin Jones : batterie

Introduction by Norman Granz / Mr. P.C / Everytime We Say Goodbye / Impressions / My Favorite Things

fremeux.com

 


Christophe Rodriguez

Sous la fine plume de notre plus fidèle chroniqueur, découvrez les meilleurs albums et livres jazz du Québec et de la planète. Christophe écrit également une chronique jazz a Ted Audio, une chronique classique a ludwig.com et est l’auteur du livre Les grands noms du jazz. Pour lire les autres chroniques de Christophe, c’est ici


Pour l’article La musique d’Oscar Peterson, de John Coltrane et Ornette Coleman sur 4 films de l’ONF, c’est ici


 

Laisser un commentaire

X