Inviter la tradition cubaine à Ottawa avec le pianiste Miguel de Armas ce 15 nov

Le talentueux pianiste Miguel de Armas a grandi à Cuba, où il a complété sa formation musicale avant de parcourir le monde dès la fin des années 1980 avec son groupe NG La Banda Orchestra. Depuis de nombreuses années maintenant, c’est un Canadien d’adoption, basé à Ottawa, et c’est à l’occasion du Festival de jazz TD d’Ottawa présenté cette année dans le cadre du Canadian Online Jazz Festival qu’il se produira avec son quartet.

Miguel de Armas – tradition cubaine et jazz afro-américain


Pour l’occasion, les auditeurs pourront apprécier gratuitement en webdiffusion l’univers hybride du compositeur et pianiste, très ancré à la fois dans la tradition cubaine et dans le jazz afro-américain. Les quatres musiciens joueront des compositions tirées de leurs deux derniers albums, Continuous et What’s to Come, une musique riche en polyrythmie et en mélodies puisées dans le folklore cubain. On y parle d’amour, d’immigration, d’hiver ou encore de bonheur.




Ce concert d’une heure et quart, disponible dès dimanche prochain (15 novembre 2020 de 19h à 20h15) en webdiffusion, constitue un beau pont artistique entre deux cultures qui nous réchauffe à l’approche de l’hiver et permet de lutter contre la déshumanisation ambiante…À ne pas manquer!

Miguel de Armas Quartet c’est Miguel de Armas : piano et compositions / Marc Decho : basse / Michel Medrano Brindis : batterie / Diomer Gonzalez – congas

Dimanche le 15 novembre de 19h à 20h15

Pour voir l’événement : https://www.facebook.com/events/1246746372354093/


Benjamin Goron : benjamingoron@gmail.com /  Facebook / twitter

Depuis janvier 2018, il nous propose chaque semaine le bon plan jazz de la semaine qui peut être aussi bien un lancement d’album dans un café artistique obscur que le passage d’une grande vedette à guichets fermés. Benjamin est musicologue, critique musical, pianiste et trompettiste de formation ainsi que conseiller musical et rédacteur à l’OSM. Pour les autres chroniques de Benjamin, c’est ici

 

 

Laisser un commentaire

X